Interventions

 

 

 

La somme des apports théoriques sur le scénario, rassemblés au fur et à mesures des ateliers que j'ai animés, est mise à jour et téléchargeable ici (version 1.3, fichier pdf libre d'utilisation).

 

Also in English, here! (version 1.0 pdf file, update will arrive in April 2021)

 

Bouillons d'histoires dans six lycées et CFA d'Aquitaine (2014-2017)

À partir d’une récolte collective de portaits de personnes réelles et de faits divers, les élèves créent des personnages
et construisent des histoires, des scénarios au sens large, sans choisir le support final. Cette recherche s’affiche au fur et à mesure sur un grand mur de travail. Pour finir, quelques scènes sont dialoguées par petits groupes, on lit et on compare les différentes versions.


Agendas âge ingrat dans trois lycées d'Aquitaine (2017-2018)

En utilisant plusieurs outils permettant de faire ressortir les questionnements réels, communs ou singuliers, des élèves de chaque classe, on glisse vers la fiction, celle d'une semaine (dite "de l'Ascension") d'un personnage féminin fictif de leur âge, défini par la classe, via l'écriture collective de son journal intime, de ses échanges textos et de ses posts en ligne. Une contrainte est annoncée en milieu d'écriture : ledit personnage, féminin, se réveille le jeudi de sexe masculin. Qu'est-ce que ça change ? Qu'est-ce qu'on en fait dans notre histoire ? Le résultat est en ligne.

 

Plume fiction dans trois lycées d'Aquitaine (2018-2019)

En s'intéressant à un roman que toute la classe avait lu (Le Domaine de Jo Witek ou Sirius de Stéphane Servant) nous avons cherché à mettre en commun la façon dont chaque élève avait perçu chaque personnage du roman en question afin de mieux s’approprier collectivement l'œuvre, puis nous avons poursuivi le plaisir de la lecture en écriture collective par petits groupes qui ont proposé des récits utilisant les mêmes personnages et se passant soit avant soit après le temps du récit initial, c'est à dire en construisant des « préquelles » ou des suites.

 

Ateliers scénario et suivi individuel à l'Ecole européenne supérieure de l'image à Angoulême (2016-2020)

Ateliers collectifs de création de personnages et de trames, de construction narrative moins centrée sur les personnages (à partir de thèmes, d'ambiance, d'idées formelles ou de messages), de dialogue et de narration sans parole.

Ateliers spécialisés pour raconter dans quatre grands genres : drame, fantastique-merveilleux-poétique, humour, récits du réel (reportage, récit engagé ou didactique, biographie ou autobiographie).

Accompagnement narratif sur le thème "Panorama.s".

Script-doctor en 5 ou 6 rendez-vous mensuels pour les 3e et 5e années.

 

Raconter la rencontre dans le cadre de Résidence BD2020, au lycée des métiers Robert Wlérick de Mont-de-Marsan (Landes).

La rencontre de ses parents : ce qu’on en sait, ce qu’on en imagine, ce qu’on aurait préféré... En six séances, cet atelier a permis d’aborder de nombreux sujets liés à la vie affective (parentalité, fratrie, transmission, roman familial, mode de vie régional, rencontres en ligne, grossesse, vie de couple, fête, alcool, musique, danse, communication dans la famille, familles recomposées, familles d’accueil, deuil). Quel que soit l’angle choisi par chaque élève, on s'est posé des questions sur le fond, la structure, la réalisation, le registre, le point de vue, la part de réel et d'autobiographie (les informations que l'on donne sur soi ou le point de vue qu'on donne au récit). L’histoire a le plus souvent éte racontée en une à cinq pages, par un ensemble texte-image, avec un récitatif qui s’enchaîne, illustré par des photographies dans les cases, avec un jeu de décalage éventuel entre les images et le texte. Certains ont joué avec le mythe (ce qui m’a été dit ou ce que j’aurais aimé entendre) et la réalité (ce qui s’est plutôt passé, ou ce qu’on m’a révélé ensuite), d'autres ont enquêté auprès de leur famille, ont choisi de raconter la rencontre plus romanesque de leurs grands-parents ou d’autres proches. Enfin, des élèves au passé pesant ont pu parler de leurs propres difficultés familiales dans des textes particulièrement touchants.